Archives Départementales de la Gironde






Exposition / L’AUTRE FRONT :
 

Les femmes de Gironde au temps de la Grande Guerre (1914-1918) du 14 novembre 2014 au 1er mars 2015

Entrée libre et gratuite


Le 13 novembre 2014 à 19h, Philippe Madrelle, Président du Conseil général de la Gironde inaugurera aux Archives départementales, une exposition sur les femmes pendant la Première guerre mondiale.

Présentée en salle des voûtes, cette exposition met l’accent sur le rôle important joué par les femmes pendant la Première Guerre mondiale, en s’attachant au cas de la Gironde. Ces femmes ont fait face à l’absence et à de nouvelles responsabilités. À la campagne, elles doivent assumer les travaux des champs. A la ville, elles investissent des emplois dans les usines d’armement, de métallurgie et autres (poudrerie de Saint-Médard), ainsi que dans les transports. Elles jouent également un rôle essentiel au sein du noyau familial désormais éclaté et doivent subvenir, parfois seules, aux besoins de la famille, malgré les rationnements et les pénuries. Mais leur contribution à l’effort de guerre s’étend au-delà, à travers leur rôle de Marraines de guerre et de soutien psychologique aux blessés. Leur statut évolue, la France découvre ses femmes qui s’intègrent désormais dans la vie nationale.

Après un préambule sur la mobilisation et l’arrivée du gouvernement à Bordeaux, une première partie évoque la séparation et le lien avec l’absent, à travers l’épreuve de la solitude, du deuil, l’organisation des permissions et de la charité en direction du front, mais également le maintien de l’intégrité économique du foyer, les actions dont les femmes bénéficient et les responsabilités civiles nouvelles qui leur incombent.
Une seconde partie est consacrée à la participation « active » des femmes au conflit, avec le travail féminin envisagé notamment sous l’angle de leur participation à l’économie de guerre, sorte d’investissement de la sphère publique qui n’est pas sans faire parler : les ouvrières d’usine, des services, les paysannes, les employées du service de santé des armées, les Américaines et toutes celles qui saisissent une opportunité pour sortir de leurs domaines traditionnels. Une troisième partie envisage le contrôle des corps et des esprits, avec les différentes formes d’engagement politique, la censure, les relations amoureuses et / ou frivoles, la prostitution et enfin les mouvements de populations (réfugiées, étrangères). L’épilogue présente les perspectives et évolutions à la sortie de la guerre (chômage, revendications, exclusions).
La scénographie revisite l’espace des voûtes Poyenne, afin de mettre en valeur des documents écrits et photographiques extraits des fonds conservés aux Archives départementales de la Gironde, aux Archives municipales de Bordeaux, à la Bibliothèque nationale de France (BnF), à la Bibliothèque de documentation et d’information contemporaine (BDIC), et à la National Archives and Record Administration (NARA), ainsi que quelques films rares de l’époque de la guerre conservés par l’Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD).

Cette exposition a bénéficié de l’appui d’un conseil scientifique composé de Fabrice Virgili, historien, directeur de recherches à l’Université Paris 1, de François Hubert, directeur du Musée d’Aquitaine à Bordeaux et de Frédéric Laux, directeur des Archives municipales à Bordeaux. Le catalogue de l’exposition apportera des éclairages sur le statut des femmes dans la société française grâce aux contributions de Bernard Lachaise et Alexandre Fernandez, professeurs d’histoire contemporaine à l’Université Bordeaux-Montaigne, de Séverine Pacteau de Luze et Hubert Bonin, respectivement maître de conférences honoraire en histoire contemporaine et professeur d’histoire économique contemporaine à l’Institut d’études politiques de Bordeaux.
Journée d’études, table-ronde, lecture d’archives et projections audiovisuelles mais aussi ateliers proposés aux scolaires par le service éducatif des Archives départementales se succèderont tout au long de l’exposition pour témoigner sur la Grande Guerre.

Ouverture au public du lundi au vendredi de 9h à 17h, le samedi de 14h à 18h30, avec visites guidées les mardis à 10h.
Entrée libre et gratuite.


Les temps forts liés à l’exposition L’AUTRE FRONT


Le 13 novembre 2014, à 19h : Inauguration de l’exposition

Les 14 et 15 novembre 2014, de 14h à 18h : 2e édition de la Grande Collecte.
Détail (cliquer)Détail (cliquer)

Les particuliers sont accueillis aux Archives départementales pour des propositions de dons et de dépôts d’archives en lien avec la Grande Guerre, ainsi que des conseils sur la conservation de leurs documents.



Le 19 novembre 2014, de 9h à 17h30 : XIVe journée d’étude « D’une guerre à l’autre » organisée par l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie (APHG) d’Aquitaine. Auditorium Jean-Cayrol
Détail (cliquer)Détail (cliquer)

Avec les interventions d’Alexandre LAFON, docteur en histoire, conseiller pour l’action pédagogique à la Mission du Centenaire, Nicolas OFFENSTADT, maître de conférences d’histoire du Moyen-Âge et d’Historiographie à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Isabelle DELORME, agrégée d’histoire et de géographie, professeur au Lycée Montaigne de Bordeaux, doctorante à l’IEP de Paris, Fabrice VIRGILI, directeur de recherche IRICE-CNRS – Université Paris I Panthéon Sorbonne, John HORNE, professor of Modern Europena History, Trinity College, Dublin, Nicolas PATIN, maître de conférences à l’Université Bordeaux-Montaigne, chargé de recherche pour la Première Guerre mondiale à l’Institut historique allemand, et Johann CHAPOUTOT, professeur des Universités à l’Université Paris 3.



Le 12 décembre 2014 à 18h30 : soirée « carte blanche » à l’INA Projection des débats de l’émission des Dossiers de l’écran du 1er mai 1984 : « La guerre de 14-18, une chance pour les femmes ? ». Auditorium Jean-Cayrol

En janvier et février 2015 (dates précisées ultérieurement)

Projection du film « Mata-Hari » de Jean-Louis Richard de 1965, avec Jean-Louis Trintignant, Jeanne Moreau et Claude Rich, en partenariat avec le Centre Jean Vigo Evénements.

Lecture d’archives par le collectif Crypsum, conçue à partir des lettres et du journal de Léonie Bonnet (1892-1972), infirmière de la Grande Guerre.

Présentation du catalogue de l’exposition en présence des auteurs
Détail (cliquer)Détail (cliquer)

Avec la participation de Bernard LACHAISE et Alexandre FERNANDEZ, professeurs d’histoire contemporaine à l’Université Bordeaux-Montaigne, de Séverine PACTEAU DE LUZE, maître de conférences honoraire en histoire contemporaine et Hubert BONIN, professeur d’histoire économique contemporaine à l’Institut d’études politiques de Bordeaux.


Contacter les Archives départementales de la Gironde

À voir aussi au Conseil général, l’exposition « Jaurès, aspects méconnus d’une figure historique »

du 4 au 21 novembre 2014, Immeuble Gironde, 83, cours du Maréchal-Juin, à Bordeaux

du 11 décembre au 16 janvier 2015, Hôtel du Département,Salon de l’Assemblée départementale, entrée par la rue Corps-Franc-Pommiès.
Entrée libre et gratuite, du lundi au vendredi, de 9h à 17h.